0

Les gargotiers veulent moins de distanciation

Publié par admin le 27 mai 2020 dans Futile-Inutile

Dans un JT sur France-2, le mardi 26 mai, la « journaleuse » a indiqué que les gargotiers voulaient revoir à la baisse la zone de sécurité du « rayon de 4 m² ».
Quoi ? Oui, vous avez bien lu, la madame a dit « un rayon de 4 m² » ! !

Rappelons qu’un rayon [R] est un segment reliant le centre d’un cercle (ici O) à sa circonférence. Il est donc mesurable par une longueur (en … nm … cm, m, dm … km …); ce n’est absolument pas une surface !rayon

Pour ceux qui l’auraient oublié, la surface d’un disque est égale à π . R²

  • Soit la madame a voulu dire un rayon de 4 m, ce qui aboutirait à une surface de π . 4² = π . 16 ≈ 50 m²; là ça va pour le client, on est large. Mais ça ne va absolument pas pour le bistrotier qui doit laisser cette surface pour 1 client, surface parfois supérieure à celle de son antre.
  • Soit elle a voulu dire un cercle d’une surface de 4m². Alors dans ce cas, le rayon R vaut : √(S/π) = √(4/π) ≈ 1,27 m. C’est un peu plus que le « standard » de distanciation imposé par les autorités et l’on comprend que les limonadiers veulent le faire diminuer.
    .

Quoi qu’il en soit, nous avons encore une fois la preuve que les présentateurs des JT racontent souvent n’importe quoi, surtout pour les matières scientifiques. C’est un manque de rigueur évident si ce n’est pas plus grave : une méconnaissance basique des Sciences. Retournez faire un petit stage de remise à niveau au collège !

Nous avions déjà une belle erreur ici (déjà sur Fr2): Dis, monsieur, c’est quoi un « périmètre à vol d’oiseau » ?

Mots-clefs :, ,

 
0

Dis, monsieur, c’est quoi un « périmètre à vol d’oiseau » ?

Publié par admin le 13 mai 2020 dans Futile-Inutile

Il s’en passe de bien bonnes dans les JT. En particulier dans celui de 13h sur France 2. Nabila, une journaleuse nous a annoncé ceci :

« … un périmètre de 100 km à vol d’oiseau« , euh … je ne vois pas bien.

  • soit la madame a voulu dire, et c’est une hypothèse, « un périmètre de 100 km en ligne droite« . Un périmètre étant une ligne fermée sur elle-même, je ne vois pas comment elle peut être en ligne droite, à moins de se projeter dans l’espace infini où l’on sait pertinemment que si l’on progresse en ligne droite, on reviendra à son point de départ. La ligne est droite dans une portion réduite de l’espace, mais courbe à l’échelle de l’espace tout entier. Ça ne doit pas être cela puisqu’il est question de 100 km.
  • la deuxième hypothèse est qu’elle a voulu dire « un périmètre de cercle de 100 km« . Bon, admettons, cela correspond donc à la longueur de la ligne rouge sur la carte suivante.Perimetre 100kmDans ce cas, si le périmètre « P » du cercle fait 100 km, le rayon « R » de celui-ci vaut :
    R = 100 / (2 x π) = 15,915 494 = 16 km de rayon ! Alors, on ne peut vraiment pas aller bien loin par rapport à son domicile !
  • enfin, dans la dernière hypothèse, la madame a sans doute voulu dire « dans un rayon de 100 km« , ce qui veut dire que l’on peut se déplacer dans un espace limité par le cercle de centre votre domicile et de rayon R=100 km. Pourquoi alors parler des zozios dans cette histoire ? Pour un parigot, la carte est alors la suivante :100km-autour-Paris

.
En voila donc encore une, parmi beaucoup d’autres, qui pérorent à la télé, qui se veulent donner des explications scientifiques sans en connaitre les fondements.

Mais qu’apprend-on alors dans les écoles de journaleux ?

 

Mots-clefs :, ,

 
-

Le « journaleux » de service à Nice-Matin
est nul en Sciences

Publié par admin le 7 nov 2019 dans Futile-Inutile

Dans un bel article notre coin-coin local fait une mise au point sur les ajustements des lignes de bus du réseau « lignes d’Azur » qui sans cesse est modifié depuis la mise en service de la ligne T2 du tram (mais ceci est une autre histoire).

NM_Frequence-bus

Que nous dit le scribouillard de service ?

« La ligne 70 sera mise en service (…) avec une fréquence de 30 à 35 minutes« .
Quoi ? Qu’est-ce qu’il dit le monsieur (ou la madame, on ne peut pas savoir … d’autant que les articles sur le site « ouaibe » ne sont pas signés; on comprend pourquoi) ? Une « fréquence de 30 à 35 minutes » ? Mais cela ne veut rien dire. Rappelons qu’une fréquence est un nombre de quelque chose (ici des bus) par unité de temps (ici les minutes). Donc 1 bus chaque 30 minutes nous fait alors une fréquence de 1/30 = 0,0333333… bus/min. Comme on ne peut pas avoir des trentièmes de bus à disposition ramenons cela à l’heure et la fréquence devient pour la ligne 70 : 1 x 60 / 30 = 2 bus/h; là on comprend mieux. Il nous a parlé de l’intervalle de temps entre 2 bus, ce qui est une période et non pas une fréquence !

Serait-ce une simple erreur, une étourderie passagère ? Que nenni, il réitère la grosse bourde plusieurs fois dans son papier :  pour la ligne 57 une « fréquence » de 15 minutes; non, la fréquence sera de 4 bus/h. Idem pour la ligne 38 en semaine.

Voila un gars qui n’a pas dû suivre correctement (ou pas du tout !) les cours de Math – Physique-Chimie et des SVT au Lycée. Oui, la précision est importante, oui il faut utiliser les bons termes et non pas faire de la « littérature pseudo-technique ». Le sinistre de l’Éducation, alias le sieur Blanquer, a du soucis à se faire si les élèves continuent à être aussi nuls en Sciences; mais c’est un peu de sa faute, surtout avec sa réforme imbécile du lycée, l’absence de maths dans le tronc commun en première et la disparition des filières dont la série « S » (cela aussi est une autre histoire).

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Disparition silencieuse

Publié par admin le 7 mai 2019 dans Futile-Inutile, Humeurs

Disparition SVT[ cliquez sur le texte ci-dessus pour lire l'article - L'expresso du Café Pédagogique]

Après la disparition des mathématiques dans le tronc commun de la classe de première; les SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) prennent également un coup de rabot dans l’enseignement au Lycée. Il semblerait que le sinistre de l’Éducation veuille diminuer fortement l’enseignement scientifique des future citoyens. Est-ce parce que ce triste individu a eu de mauvais souvenir (et mauvaises notes) de cet enseignement lorsqu’il était élève ou plutôt pour laisser dans l’ignorance scientifique les générations futures afin de leur faire « avaler » des bobards permettant aux gouvernements de continuer, sans le dire, à polluer la planète, et surtout à permettre aux industriels de tous bords de ravager l’environnement et empoisonner les populations. Maintenir les individus dans l’ignorance des concepts scientifiques ne peut être qu’avantageux pour justifier l’injustifiable comme, par exemple, affirmer que « le nucléaire est propre, non polluant et sans danger », quelle foutaise et gros mensonge que voilà.

La réforme Blanquer est une très mauvaise réforme dans son ensemble et les parents et professeurs doivent tout faire pour qu’elle soit retirée; il en va de l’avenir des jeunes.

Ecole en danger

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Attention ! Cahier de vacances défecteux

Publié par admin le 7 août 2018 dans Enseignement, Futile-Inutile, Humeurs

Mon petit fils faisait sagement des activités dans son cahier de vacances, et je tombe sur ça :poumon-vert

Le titre semble alléchant, « poumon vert », expression que l’on trouve partout et énormément galvaudée. Que signifie-t-elle alors, il faut se pencher sur la prose qui suit.

« Par leur respiration, les arbres et les plantes des forêts transforment l’air et le rendent plus pur » ? ?
C’est assez bizarre; les arbres ne seraient-ils pas des plantes puisqu’on les met à part ? Mais alors que sont-ils ? Il faudrait que l’on m’explique cette nouveauté.
La respiration transforme l’air ? Oui, peut être puisqu’il s’agit d’un échange gazeux où il y a consommation de dioxygène (O2) et rejet de dioxyde de carbone (CO2). Mais en milieu ouvert, comme celui d’une forêt, la composition globale de l’air ne changera pas. Donc l’air ne sera pas « plus pur », plus pur en quoi, cela on ne nous le dit pas.
« La forêt aide la planète à respirer« . Ah bon … je ne savais pas que la Terre était munie de la fonction respiratoire.

Nous avons là un exemple de texte pseudo-scientifique qui se veut expliquer le rôle des végétaux verts, il faudrait dire végétaux chlorophylliens, et qui embrouille le lecteur et lui inculque même des notions erronées.
Les auteurs, mais surement pas des professeurs possédant des notions de SVT, voulaient sans doute évoquer la photosynthèse. Celle-ci, rappelons-le, est un processus par lequel les végétaux chlorophylliens consomment le CO2 puisé dans l’air et l’eau puisée dans le sol pour fabriquer (synthétiser) leur matière organique (protides – lipides et glucides) grâce à l’énergie lumineuse (lumière solaire dans la nature) captée par la chlorophylle. Ces réactions s’accompagnent du rejet d’un déchet : le dioxygène (O2). En plus de ces réactions de photosynthèse, les végétaux chlorophylliens respirent aussi (consommation de dioxygène et rejet de dioxyde de carbone) mais à la lumière, l’intensité de la photosynthèse est largement supérieure à celle de la respiration, le bilan net est donc une absorption de CO2 et un rejet d’O2.

Où trouve-ton ces imbécilités ? Là :Nathan-Vacances

Pour les enfants concernés (10 – 11 ans) il était cependant possible d’écrire un petit texte simple mais scientifiquement exact comme par exemple :

La forêt, un « puits de carbone »
« Les arbres et autres plantes de la forêt possèdent un pigment vert nommé la chlorophylle, ils peuvent capter le dioxyde de carbone de l’air. A la lumière, ces végétaux fabriquent leur matière à partir du dioxyde de carbone et l’eau et rejettent du dioxygène : c’est la photosynthèse.
Les végétaux verts participent à emprisonner le CO2 de l’air, ce sont des « puits de carbone ». Sans eux, la quantité de CO2 dans l’atmosphère augmenterait énormément ce qui ferait augmenter considérablement la température du globe et rendrait la Terre invivable. C’est pourquoi les grandes forêts doivent être protégées. »

Mots-clefs :, , , , ,

Copyright © 2020 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.