0

Il n’est pas le bienvenue

Publié par admin le 5 jan 2018 dans Humeurs

Erdogan vient aujourd’hui faire un petit « coucou » à la France, voila l’accueil qu’il mérite :Drapeau-Turc_brule

Compte-tenu du comportement de ce triste personnage dans son pays, il ne devrait pas venir, Macron ne devrait pas lui faire des courbettes et s’aplatir devant lui.
Car, en effet, c’est lui qui a progressivement fait basculer la Turquie vers un régime dictatorial et hautement répressif : arrestations musclées et non justifiées de milliers de personnes, licenciement de bons fonctionnaires simplement parce qu’ils n’adhèrent pas à son idéologie, retour vers l’obscurantisme religieux, dé-laïcisation du pays, dénie de démocratie, muselage de la presse, développement de la propagande unique officielle … j’en passe et des moins bonnes.

Alors, pourquoi cet accueil ? Simplement parce que la France a des échanges économiques important avec ce pays de merde. Quand nos gouvernants comprendront-ils que l’économie ne doit pas tout permettre. Il est des cas, et c’en est un ici, où il faut au contraire rompre toute relation d’échanges tant que ne sera pas rétabli la démocratie et la liberté d’expression .

Jamais, non jamais ce pays ne doit intégrer l’Union Européenne.

ERDOGAN GO HOME !

Chez nous, il y a heureusement la liberté d’expression !

Mots-clefs :, , , , ,

 
-

Macron nous souhaite une « bonne année » !

Publié par admin le 1 jan 2018 dans Humeurs

impots

SDF

Voitures-incendiees

Mots-clefs :, ,

 
-

Tordons le cou aux fausses rumeurs de la droite

Publié par admin le 13 déc 2017 dans Enseignement, Humeurs

Certains médias de « droiteux » (Le Figaro, pour ne pas le nommer, en est un parfait exemple) dénigrent en permanence les fonctionnaires en général et les enseignants en particulier. Il se font la courroie de transmission de l’ensemble de la droite dite « libérale » qui est surtout une droite des riches et des nantis (ce qui revient à y inclure Macron, ses aficionados et le macronisme dans son ensemble) pour laquelle la France dépense trop pour son système éducatif, a trop de professeurs qui sont des fénéants par définition.

Une étude de l’OCDE montre bien le contraire. On savait déjà que les enseignants français sont parmi les moins bien rémunérés des pays de l’UE mais ce document indique que la France est aussi l’un des pays où le coût salarial des enseignants par élève est le moins important [rapport OCDE].

Un critère permet de comprendre « combien coûte », le travail d’un enseignant pour un élève. Il évalue ainsi la volonté de l’Etat à s’investir dans l’éducation via la rémunération de ses enseignants. En 2015, avec seulement 1 800 $/an dédiés au salaire d’un enseignant pour ses services auprès d’un élève de primaire, et 2 500 $ pour un élève de collège, la France se place loin derrière l’Allemagne. Nos voisins germaniques, investissent en effet près du double, et le Luxembourg, premier en la matière, y consacre quant-à-lui 5 à 8 fois plus d’argent.

On pourrait objecter que le PIB/habitants du Luxembourg est plus de deux fois supérieur à celui de la France, ce qui est vrai, mais cela ne résoudrait pas le problème pour autant : au Luxembourg 10% du PIB/habitant est consacré au coût salarial des enseignants par élève, alors qu’en France ce taux avoisine les 5%. Il en va de même en Allemagne, où on y engage 9% du PIB/habitant pour le primaire et 11.5% pour le collège.OCDE_cout-enseignement

La morale de cette histoire peut alors être facilement déduite par tout esprit normalement constitué : notre pays doit fournir des efforts budgétaires conséquents pour amener l’Éducation à un niveau comparable à ceux d’autres pays européens. Nous sommes donc bien loin des orientations budgétaires proposées par Macron et ses ministres. Des réformes s’imposent, dans le bon sens et non pas dans la voie proposée actuellement.

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Le ministre de l’Education crée un grand foutoir pour le calendrier des vacances scolaires
(… et ce n’est qu’un début)

Publié par admin le 25 sept 2017 dans Enseignement, Humeurs

Ecole en danger

Des académies commencent à sortir du cadre des 3 zones des vacances scolaires. Après celle d’Orléans-Tours c’est celle de Rennes qui se manifeste. Cela sous la pression d’élus locaux et d’entreprises qui veulent adapter enseignement à leurs désirs. Peut-être que bientôt l’Académie de Nice fera de même en décrétant des vacances scolaires du 1° novembre au 1° octobre afin d’avoir un maximum de clients potentiels. On rêve …

Au final, combien de zones de vacances en France ? Il y en avait 3 (zones A, B, C). Officiellement une zone D a vu le jour à Orléans-Tours le 22 septembre. Une cinquième se profile à Rennes. Et ce n’est pas fini. En autorisant chaque recteur à établir son calendrier personnel, le ministre envoie un signal politique mais surtout crée un grand bordel et mécontente profondément les parents qui avaient déjà pris leurs dispositions pour les vacances.

Lire l’article du « café pédagogique »

Fini l’unité et la réglementation nationale, nous entrons dans le « je fais ce que je veux », dans le grand foutoir. Pourquoi cette déréglementation ? Mystère ou alors c’est un galop d’essai vers plus d’autonomie des rectorats, prélude à l’autonomie des établissement. Nous allons droit dans le mur, où seront les égalités et l’équité vis à vis des élèves et des enseignements à l’échelon national ? Bientôt aurons-nous des programmes académiques, ou départementaux, ou locaux aux bons vouloirs et aux aspirations des élus qui ne connaissent rien dans ce domaine mais ne manqueront pas d’y mettre profondément leur « grain de sel » et leur veto sur des notions sensibles qui leur déplairont comme l’économie jugée insuffisamment libérales ou des thèmes de SVT qui leur déplairont (réchauffement climatique; pollution des sols; nuisance du nucléaire …).
Voilà encore une preuve du « grand n’importe quoi » et de l’impréparation totale de Macron et de son gouvernement de guignols.

 

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Le gouvernement continue de massacrer l’Education Nationale

Publié par admin le 21 août 2017 dans Enseignement, Humeurs

Sous le fallacieux prétexte de « faire des économies », le ministère de l’EN en prend un sacré coup directement et indirectement.

Suppression de 20 000 emplois aidés à l’Éducation nationale

Selon Libération, qui s’est procuré un document du Ministère du Travail, l’Éducation nationale pourra compter sur 50 000 emplois aidés à la rentrée, soit 20 000 de moins qu’à la rentrée 2016.
Ce sont Des emplois indispensables. On imagine mal pouvoir faire tourner les écoles sans contrats aidés. Ils remplissent des fonctions indispensables de la cantine aux aides administratifs, en passant par les animateurs du périscolaire ou des aides aux transport et à la sécurité. Les AVS qui accompagnent les enfants handicapés, indispensables au bon fonctionnement des classes, sont aussi des contrats aidés.

La rentrée du mauvais changement

Le ministre a  réussi à détruire 5 années de refondation presque sans y toucher. Il lui aura suffi de lâcher la puissante force des pesanteurs internes du système.

  • autorisation du retour à 4 jours de classe. Ceci va totalement à l’encontre des bienfaits pour les enfants démontré par les spécialistes, pédagogues, médecins, chronobiologistes. C’est la pression des maires de droites, opposés à la semaine de 4,5 jours par pure idéologie et sans s’intéresser aux avantages.
  • gel du salaire des fonctionnaires, donc des enseignants qui sont parmi les plus mal payés en Europe.
  • moindre créations de postes que prévues; ce qui va alourdir considérablement les effectif.
  • diminution des budgets de fonctionnement de établissements.

Ecole en danger

Toutes les mesures démontrent que l’éducation n’est absolument pas une priorité pour ce gouvernement; il la délaisse totalement alors que c’est un ministère-clé qui devrait justement échapper à la rigueur budgétaire, tout comme d’autres tels que la police, la santé et la justice.

Ce gouvernement de droite ne pense qu’à « redresser l’économie », mais en privilégiant le patronat, la finance au lieu de favoriser l’emploi, l’écologie et l’édcucation. Bref, ils ont « tout faux » et je ne lèverai pas le petit doigt pour soutenir cette lignée politique libérale que je désapprouve totalement.

Mots-clefs :, , ,

Copyright © 2018 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.