-

Elections municipale 2020 : comment choisir lorsqu’il n’y a pas de choix.

Publié par admin le 29 fév 2020 dans Humeurs

Dans certaines communes les listes qui se présentent couvrent tous les horizons politiques : des plus classiques des « grands » partis traditionnels aux listes plus folkloriques. Mais dans d’autres communes, le choix est restreint, non pas parce qu’il n’y a qu’une seule liste mais parce que toutes les listes en lice sont monocolores.

Vous croyez que je pantaille. Non, ce cas de figure existe bien. A titre d’exemple celui de Bussy-Saint-Georges où les listes candidates sont les suivantes :

  • Yann Dubosc (LR), le maire sortant. Individu hautain, autoritaire qui n’accepte pas la discussion, qui bétonne à outrance, s’occupe peu des aspects de la ville et pense beaucoup à sa « position ». N’a quasiment rein fait pendant son mandat et surtout pas diminué les impots locaux. A rejeter donc.
  • Chantal Brunel (LR encore !), ancienne maire de la commune et ex-députée. Après la démission de la majorité des adjoints de son équipe fin 2016 pour grosses mésentente sur la politique menée, une élection municipale partielle a lieu. Elle perd ce scrutin face à Yann Dubosc. Comme elle est LR, elle est à rejeter aussi.
  • Loïc Masson (LR et aussi ! !), ancien adjoint de Dubosc à la Sécurité; a démissionné à cause de sa mésentente avec le maire. Comme lui aussi est de droite LR, il est à rejeter d’office.
  • Laurent Moretti, responsable LaREM dans le 77. Non, mais ça va pas de voter pour un suppot du pouvoir national en place, pour un type qui entérine les réformes inacceptables de Macron. A rejeter fermement.
  • Mouttabi Vin (SE). Un « illustre inconnu » qui se prétend « sans étiquette » ce qui signifie qu’il est de droite ! A rejeter aussi.

Donc, dans ce patelin nous avons 5 listes, toutes de droite (LaREM est bien à droite). Aucune de gauche et/ou écologistes. Il n’y a pas de choix et le seul vote possible sera de voter « blanc ». Vous appelez « ça » démocratie ? Moi pas, on se croirait dans un pays africain.
Un seul point positif : il n’y a aucune liste des partis d’extrême droite.

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Election municipale 2020 à Nice : pour qui ne pas voter

Publié par admin le 27 fév 2020 dans Humeurs, Nice pratique

A la date d’aujourd’hui 7 listes sont en lice. Cependant, compte-tenu du profil politique, du bilan et des propositions on peut en éliminer d’offices certaines :

  • Christian Estrosi, alias Cricri, le sortant est bien entendu le premier à éliminer. Tout d’abord parce qu’il est de droite (LR) mais aussi à cause de son passé fortement négatif : augmentation des impôts locaux, dépenses somptuaires qui grèvent le budget, très peu de considérations et de mesures envers les « petits » travailleurs. En outre, il fait les yeux doux à LaREM et ça c’est aussi inacceptable. Sans oublier le cas le plus grave : sa forte implication dans l’attentat du 14 juillet 2016 où ce monsieur n’a pris aucune mesure de sécurité et n’a même pas assisté à la réunion en préfecture.
  • Philippe Vardon l’envoyé du diable FN (je maintien volontairement l’ancien nom de ce parti « imbuvable »). A éliminer d’office justement parce qu’il est d’extrême droite avec des « idées » nauséabondes.
  • Valéry Sohm, UPR le parti d’Asselineau qui a des  propositions complètement abracadabrantesques et qui ne fait qu’une fraction de pourcentage aux précédentes élections.
  • Benoît Kandel, « Debout la France » (tu parles ..; !) du parti de l’hurluberlu de service de l’autre extrême droite qu’est Dupont-Gnangnan. Hors service !
    .

Voila ceux qu’on peut éliminer d’office. Je vous laisse le choix de voter parmi les autres :

  • Jean-Marc Governatori (EELV – Génération écologie – Cap 21 – Alliance écologique indépendante); parfait.
  • Mireille Damiano (« démocratie, écologie, solidarité », soutenue par LFI, le PCF, Génération.s et Ensemble), pourquoi pas ?
  • Patrick Allemand, soutenu par le PS, est-ce encore « la gauche ». Peut-être pour ceux qui ne savent vraiment pas pour qui voter.
    .

Les élections municipales sont importantes; ces gens là régissent la vie quotidienne de votre commune. Il est indispensable de voter mais en faisant bien attention, surement pas pour les guignols que nous avons actuellement au pouvoir, ni pour l’autre droite classique et encore moins pour les partis de l’extrême droite. Privilégiez l’écologie et le social si vous voulez améliorer vos conditions de vie.

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Attention ! LaREM avance masquée

Publié par admin le 15 jan 2020 dans Humeurs

Les élections municipales approchent. Vous commencez à recevoir dans votre boite à lettre les prospectus commerciaux des futurs candidats; car ce n’est que cela : vendre leurs salades, souvent défraichies, aux « clients » que sont les électeurs. Mais attention ! Beaucoup, si ce n’est tous, de ces candidats avancent masqués parce que actuellement c’est vraiment suicidaire de se prévaloir du parti de Macron. Macron qui, par l’intermédiaire de son gouvernement et de ses députés, impose une réforme scélérate des retraites; réforme qui va pénaliser tous les travailleurs par une diminution du montant de la pension, un allongement de la durée des cotisations et un recul de l’âge du départ à la retraite. Mais ceci est une autre histoire.

candidat-masqueUn candidat masqué LREM

Donc, ces candidats ne font pas figurer le nom ou le logo de ce parti « imbuvable » sur leurs torchons de peur que les électeurs ne mettent pas leur bulletin dans l’urne. Ils emballent leur logorrhée dans un tissu de verbiage creux et passe-partout et surtout en tapant un maximum sur l’équipe municipale sortante. Bref, les tartuferies et mensonges habituels dans ce genre d’écrit.

Tract election[ cliquez sur l'image pour lire le torchon pré-électoral ]

Cependant, parfois, le candidat est présenté et « soutenu » par un élu local : député ou sénateur. Et la prose de celui-ci montre alors le vrai visage du candidat, à cause (ou plutôt grâce) à quelques mots ou expressions. Par exemple sur le document que je vous propose en exemple nous pouvons lire « [...] La république doit se mettre en marche [...]« . Ensuite, à l’aide de votre moteur de recherche favori (qui, j’espère, ne doit pas être Google) vous demandez la biographie de ce « souteneur », et là à l’évidence vous savez  qu’il est bien étiqueté LREM (pouah !).

En conclusion : épluchez bien les torchons pré-électoraux, lisez entre les lignes afin de ne pas voter aux prochaines élections pour les partis innaceptables que sont « Les Républicains », « La République en Marche » et bien entendu le plus immonde de tous le « Front national » (pour lequel je maintien volontairement l’ancien nom, car le changement d’un mot n’a rien changé à leurs « idées » ni à leur politique xénophobe, raciste, nationaliste et populiste). Non à tous les partis de droite !

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Le dîner de la défaite

Publié par admin le 28 mai 2019 dans Futile-Inutile

Suite à l’éclatante défaite du parti « Les Républicains »; le sieur Ciotti, grande gueule et porte mauvaise-parole très très à droite, vous invite à partager la joie la douleur de l’effondrement. On est prié d’apporter des paquets de mouchoirs.

Diner de cons

A l’issu de ce banquet, une levée de fonds supplémentaire aura lieu afin d’offrir une retraite substantielle à tous les élus qui ont activement participé à cette catastrophe. Il sera également annoncé dans le plus grand secret que « certains » iront s’inscrire au FN puisqu’ils en ont les mêmes idées, alors que d’autres retourneront leur veste du côté LREM pour s’assurer une ré-élection à la mairie.
[ ce précédent billet était prémonitoire ]

Mots-clefs :, , , , , , ,

 
-

Elections européennes : entre tristesse et joie

Publié par admin le 27 mai 2019 dans Humeurs

Le résultat des urnes est tombé :

Elections europeenes 2019

[ Les couleurs de ce graphique n'ont pas été "choisi au hasard" (comme disent très souvent les médias, alors que s'il y a un choix c'est bien entendu que le hasard n'intervient pas, un choix obéit à des critères de sélection alors que le hasard est totalement aléatoire).
Le noir pour le FN, c'est évident puisque ce parti est d'extrême droite à tendance "nazillarde" ; le bleu foncé pour LREM puisque ce parti est de droite quoique Macron en dise ; le vert pour les écologiste est évident ; le bleu clair pour LR car ils sont notoirement de droite ; le rouge pour LFI car ce parti est de la vraie gauche ; le rose pour le PS puisque ce croupion de parti est de gauche mollassonne ; le brun pour le parti de Dupont Gnangnan puisque lui aussi est très à droite et que cette couleur rappelle des chemises en d'autres temps ; le gris pour tous les autres car ils sont invisibles dans le brouillard ]

Nous pouvons déjà remarquer que 45,72 % des votants exprimés sont des imbéciles (pour ne pas dire plus … !), des incohérents et/ou des limités du neurone.
En effet, d’abord comment peut-on voter aux élections européennes pour un parti d’extrême droite qui est nationaliste, anti-européen notoire et de plus xénophobe et raciste ? C’est complètement imbécile et incohérent. Ensuite, voter pour la liste dite « présidentielle » est également incohérent compte-tenu de la politique ultra-libérale de ce parti alors que les français et les européens aspirent à une Europe plus sociale, moins inféodée au capital et plus humaine.

Les grands gagnants de cette élection sont les écologistes EE-LV. Les français suivraient-ils enfin la tendance d’autres pays ? L’écologie doit être au centre des préoccupations européennes : lutte contre le réchauffement climatique bien sûr, mais pas que. Il ne faut pas oublier la nécessité de sortir du nucléaire, de limiter la circulation des véhicules diésels, de favoriser les transports en commun terrestres à l’échelle de l’Europe (trains), de lutter contre l’usage immodéré des pesticides dans l’agriculture, de contrôler plus drastiquement les filières agro-alimentaires, de favoriser les circuits courts, de taxer l’importation de produits que l’on fabrique ou cultive en Europe.

Enfin, et c’est un plaisir évident, la dernière remarque est l’effondrement des « Républicains ». Estrosi et Ciotti s’en sont ainsi pris « plein la gueule », c’est très très jouissif.

On peut également regretter que les Alpes Maritimes ont viré très fortement à l’extrême droite. On dirait que ce département devient un repère d’extrémistes, de racistes et d’apprentis fascistes. Vraiment désolant et déprimant.

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Copyright © 2020 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.