0

Conduire à la « seine-et-marnaise »

Publié par admin le 4 oct 2019 dans Futile-Inutile, Humeurs

Je réside depuis quelques temps en Seine et Marne( 77) et la façon de conduire des autochtones a de quoi surprendre pour un niçois. Ce n’est pas qu’ils conduisent mieux,  ni plus mal, mais il conduisent … comment dire … différemment.
Quelques exemples :

  1. Ils roulent à 30 km/h et même moins dans les stupides « zone 30″.
  2. Leur temps d’arrêt au panneau « stop » est d’au moins 2 secondes, si ce n’est pas plus.
  3. Un piéton est sur le trottoir, il a peut-être envie de traverser sans en montrer une amorce de début de démarrage de cette action , l’automobiliste s’arrête.
  4. Le feu est orange, on s’arrête.
  5. Le feu est rouge, on s’arrête à au moins 5m en avant du feu.
  6. On veut tourner à droite (ou à gauche), on ne met que très rarement le clignotant.
  7. Un rond point … pas de clignotant pour indiquer où l’on va.
  8. En ville ils ne dépassent pas le 40 km/h
  9. Sur les routes, ils roulent comme des limaces, même s’il n’y a personne devant eux et qu’il fait beau. Le 90 km/h (et même pas l’absurde 80 km/h) n’est jamais atteint. Si on les suit sagement on n’a jamais de PV pour dépassement de vitesse.
  10. Ils ne stationnent pas en double ou triple file comme à Nice.
  11. Sur de petites routes départementales avec des virages, ils freinent alors qu’ils ne roulaient même pas à 50 km/h
    .

Ces quelques exemple ne sont valables que pour les Seine-et-marnais, mais pas pour les « Parisiens » qui eux roulent encore différemment. C’est vraiment difficile, en France de passer d’un département à un autre tant les règles et façons de conduire sont différentes.

A lire ou à relire : Permis de conduire … à la niçoise


Mots-clefs :, ,

 
-

Estrosi ne se mouille pas beaucoup

Publié par admin le 18 mai 2019 dans Futile-Inutile, Les fantaisies de Christian

Sa seigneurie a décidé de rétablir dans son royaume, c’est à dire dans la fumeuse « Métropole Nice-Cote d’Azur », la limitation de vitesse à 90 km/h à la place de la stupide 80 km/h instaurée à la va-vite par son altesse Macron et son premier sinistre.

Estrosi_90[Cliquez sur l'image pour lire l'article (Nice-Matin)]

Cependant, faisant cela le monsieur ne se mouille pas beaucoup. Compte-tenu de la largeur et des tracés sinueux des routes de la métropole, il n’y a guère la possibilité de rouler à 90 km/h et souvent même pas à 70 km/h. Seules quelques routes le permettraient, mais là c’est oublier que notre région accueille en permanence une noria de voitures de touristes envahisseurs qui se trainent comme des escargots. Bref, ce retour en arrière, ce rétropédalage (terme à la mode chez les journaleux) permet à Cricri de faire sa pub’, de lisser le poil de ses potentiels électeurs (dont je ne fais par parti ! Dieu m’en garde) dans le bon sens. Mais ce nouvel affichage va encore nous couter en achats de panneaux; ce sont les fabricants qui se frottent les mains.

Dans la métropole se sera donc : vous êtes autorisés à rouler à 90 km/h mais vous ne le pouvez pas souvent; c’est ça la liberté.

Mots-clefs :, , , , , , , , ,

 
-

Stationnement « à la niçoise »

Publié par admin le 23 juin 2017 dans Futile-Inutile, Nice pratique

Stationnement-a-la-niçoise

Il faudrait tout de même que Estrosi prenne les choses en main et donne l’ordre à sa police municipale de verbaliser systématiquement tous ces guignols qui emmerdent le monde en se garant n’importe où !

Je vous recommande également de lire CECI.

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Grand nettoyage de printemps

Publié par admin le 9 juin 2017 dans Futile-Inutile, Nice pratique

.

Nettoyage-Printemps_01
4 camions de la fourrière en même temps : du jamais vu !

Nettoyage-Printemps_02
« nickel » le nettoyage.

Ne laissez pas votre voiture en stationnement alors que des panneaux et des affichettes placées sur les pare-brises annonçaient depuis plus d’une semaine des travaux. La fourrière a fait le ménage (pour une fois …) des voitures ventouses. Cependant, dans les rues il y a encore beaucoup de voitures en stationnements interdits ou gênants qui mériteraient d’être enlevées, ainsi que les crottes de chien et d’autres détritus … mais cela est une autre histoire; Estrosi ne peut pas être au four et au moulin en même temps.

Mots-clefs :, ,

 
-

La voiture électrique est-elle vraiment écologique ?

Publié par admin le 5 nov 2015 dans Consommation, Humeurs

Les médias, fortement inspirés par le gouvernement et divers lobbies, ne cesse de nous rebattre les oreilles des bienfaits de la voiture électrique : économique à l’usage, ne pollue pas (entendez n’émet pas de CO2) et c’est ici que l’on vante son aspect écologique (mot à la mode fortement galvaudé), silencieuse. Ceci cependant avec des bémols : chère à l’achat même avec un super-bonus (cadeau Bonux ?) « écologique » de 10 000 €, lenteur pour recharger les batteries, autonomie faible, quasiment aucun équipement sur les routes et encore moins sur nos belles autoroutes. Elle ne convient donc que pour la ville et à la condition que l’on ne roule pas beaucoup.

Récemment, une très sérieuse étude de l’ADEME est ressortie des cartons.
Celle-ci précise que la fabrication des batteries émet une quantité tellement importante de CO2 qu’il faudrait parcourir entre 50 000 et 100 000 km pour commencer à être moins producteur de ce gaz comparé aux moteurs thermiques.voiture-electrique-nucleaire

De plus l’électricité servant à recharger les batteries provient à 80% des centrales nucléaires, donc la voiture électrique est en réalité une voiture nucléaire. Et c’est là où il ne faut pas oublier que l’industrie nucléaire est la plus dangereuse et la plus polluante qui soit, depuis l’extraction du minerai jusqu’aux déchets finaux en passant par les transports et les diverses transformations. Elle est d’une part polluante par les émissions de CO2 qu’il faut bien prendre en compte pour la fabrication du béton nécessaire à la construction des centrales, pour l’extraction du minerai, pour son transport, pour ses transformations, pour sa mise au rebut appelé pudiquement stockage. Polluante aussi par les divers effluents radioactifs solides liquides et gazeux répandus joyeusement dans l’environnement tout au long de la filière (silence … il ne faut pas le dire, c’est tabou) et la production de résidus ultimes hautement toxiques et radioactifs comme le Plutonium et autres éléments voisins qui possèdent souvent une période très longue de plusieurs millions d’années.

Rien de vraiment écologique dans ce tableau; c’est pourquoi il ne faut pas succomber aux sirènes gouvernementales qui ont repeint en vert ce véhicule, mais avec de la mauvaise peinture qui ne tiendra pas longtemps.

 

Mots-clefs :, , , ,

Copyright © 2019 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.