Les petits dictateurs

Publié par admin le 7 sept 2020 dans Futile-Inutile, Humeurs |

Depuis plusieurs semaines, des Maires et des Préfets jouent à « la mienne est plus grande que la tienne » (non, ce n’est pas ce que vous croyez, petits cochons, je parle de l’étendue de l’obligation du port du masque).

En effet, à coup d’arrêtés municipaux ou préfectoraux, nous assistons à une débauche d’obligations. Au début cela était compréhensible : les lieux clos, quelques rues ou une zone restreinte. Puis, la maladie s’est propagée (je parle de la maladie mentale de ces personnages), les rues et zones à masque obligatoire se sont étendues à toute la commune et à toute heure. Quelle imbécilité, être obligé de porter un masque le jour dans des rues où l’on ne rencontre quasiment personne, ou pire dans les parcs. Il y a même un hurluberlu (le maire de Cannes dont j’ai oublié le nom tant cet individu est insignifiant) qui a osé « pondre » l’obligation jusque dans les espaces privés des immeubles : entrées, escaliers, couloir et ascenseur; n’importe quoi, qu’il aille se faire soigner en urgence !

Masque NON en villeCes obligations sont complètement imbéciles et prennent les français pour des benêts; comme si chacun d’entre-nous n’est pas capable de savoir quand il faut mettre un masque : dès que la distanciation physique du fameux mètre (étalon ?) n’est plus possible, mais lorsque les personnes sont statiques, pas lorsqu’elles déambulent à l’air libre et ne font que se croiser.

Alors, qu’ils arrêtent de jouer au « petit dictateur » en voulant imposer ce port du masque n’importe où, sans réflexion, sans mesure.

« Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !« 

Mots-clefs :, , ,

Répondre

Copyright © 2020 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.