0

Côte d’Azur … ou Côte des « citrons » ?

Publié par admin le 3 août 2019 dans Consommation, Humeurs, Nice pratique

On peut légitimement se poser la question après ceci :

Les 'citrons" nous envahissent
Depuis le 2 aout 2019 notre beau pays est relié par des vols directs avec Pékin. le premier vol a vomi une quantité incroyable de ces « faces de citron » sur notre sol. Et ce n’est qu’un début puisque non seulement les « autorités » locales (cricri en tête qui faisant le fanfaron) ont accueilli ces envahisseurs venus de l’est, elles envisagent aussi de créer d’autres liaisons avec Shanghai et Canton. Comme si l’on n’avait déjà pas assez de touristes pollueurs ici.
De plus, ces jaunes viennent de Chine, pays éminemment démocratique comme tout le monde le sait, où l’on espionne chaque citoyen pour le noter et réprimer ses mauvais comportement, pays où le droit de parole, d’opinion et la liberté de la presse n’existent pas. Pays où l’on interne dans des camps de rééducation ceux qui ne veulent pas « marcher à la baguette ». Pays qui n’hésite pas à s’immiscer et à contrôler le peu de libertés qui existent dans les territoires « indépendants » de Hong-Kong. Pays qui nous fourgue déjà tout un tas de marchandises et même des fruits et légumes douteux.

La venue de ces individus ne bénéficiera qu’aux gargotiers-hoteliers-boutiquiers qui en profitent déjà en augmentant fortement leurs prix : j’ai vu des barquettes de 250g de cerises à Saleya pour la « modique » somme de  3,50€, la boule de glace à 2,70€ et la part de socca à 3,50€. Les autochtones apprécieront ! Nice qui était une ville de riche va devenir une ville vitrine, une ville de façade pour touristes où les vrais niçois travailleurs ne pourront plus habiter ni y vivre correctement. Il faudra alors que « sa majesté » crée des brigades de comédiens jouant le niçois de base pour faire croire aux touristes que la ville est encore habitée par des gens « normaux ».
De plus, venir de ce pays lointain, et d’autres aussi (pays du Golfe, Russie …), par avion est une imbécilité monstre, une attaque à l’environnement, un déni du dérèglement climatique.

Il faut que les mentalités changent, que l’on cesse de vouloir à tout prix faire venir des touristes chez nous pour « faire du fric ». Ce n’est qu’à cette condition que notre environnement sera protégé et que peut-être la vraie vie des habitants sera préservée.

Chinois : go home !

Sur la Côte d’Azur, seuls les citrons de Menton (IGP) ont le droit de cité.

Mots-clefs :, , , , , , , ,

 
0

C’est nouveau … et c’est dégeulasse !

Publié par admin le 19 juin 2019 dans Consommation

Andros vient de sortir « ça » :

mousse-chocolat-vegan_Beurk C’est gourmand qu’ils disent, c’est à vérifier; c’est végétal qu’ils disent … aïe, aïe … aïe … là je me méfie. Mais ne soyons pas mauvaise langue à priori. Vérifions d’abord la liste des ingrédients :

Lait de coco allégé 31,8% (eau, extrait de noix de coco), eau, chocolat 16.2% (sucre, pâte de cacao, beurre de cacao, cacao maigre en poudre, émulsifiant: lécithine de SOJA, arôme naturel de vanille), sucre, eau de coco, amidon, protéines de pomme de terre, émulsifiant: mono et diglycérides d’acides gras (colza), épaississant: carraghénanes, sel.

Mais, mais … où sont les ingrédient essentiels et fondamentaux d’une véritable mousse au chocolat ? C’est à dire, et uniquement :
- des œufs
- de la crème
- du chocolat noir à au moins 80% de cacao
- du sucre vanillé
Et dans ce « bidule », point d’œuf, que du chocolat à faible teneur en cacao, du sucre en quantité et tout un tas d’ingrédients saugrenus et sans intérêts : du lait de coco « allégé » (mais allégé en quoi ?) – de l’eau ! !  – de l’arôme « naturel » de vanille, c’est à dire un produit naturel transformé naturellement par des fermentation pour aboutir à un « truc » qui à le gout de la vanille mais qui n’en est pas – du sucre (lequel ? quantité ?) – de l’amidon (pour donner de la consistance à ce machin) – des protéines de pomme de terre (il faut des protéines puisqu’il n’y a pas d’œuf) – des épaississants et des émulsifiants.

En résumé, ce truc est une composition ultra-transformée, qui contient trop d’ingrédients sans intérêt si ce n’est donner l’aspect d’une mousse au chocolat à un assemblage qui n’en est pas. Bref, ne l’achetez pas, et surtout ne consommez pas cet ersatz végétal qui n’apporte rien de bon pour la nutrition et la santé. Préférez de vraies mousses au chocolat faites maison, c’est simple, bien meilleur et pas plus énergétique.
J’ai tenté de gouté ce bidule : infâme, c’est hyper sucré, le gout du chocolat on le cherche encore ainsi que l’onctuosité et la légèreté des véritables mousses au chocolat.

Les industriels de l’agro-alimentaire commencent sérieusement à « nous les briser menu » avec leurs produis allégés, sans machin-truc et végan.

STOP au VeganSTOP au VEGAN

Mots-clefs :, , , ,

 
0

Rien à voir entre l’emballage et la réalité

Publié par admin le 1 juin 2019 dans Consommation, Humeurs

L’avez-vous gouté ?

Cote-dor_orange_Tablette

Attiré par les inscriptions de l’emballage « fèves rares Trinitario » et « orange corsée », la salive commençait à envahir ma cavité buccale. J’achète une tablette, pour voir, et aussitôt arrivé à la maison, je coupe une barre de deux carrés pour déguster.

Quelques secondes après l’introduction en bouche et fonte partielle du-dit chocolat, une saveur indéfinissable est analysée par mon cerveau. Indéfinissable est bien le mot car le gout de « la fève rare » je le cherche et celui même du chocolat je le cherche encore. Aucune référence gustative de chocolat, pas d’amertume caractéristique. Et la saveur « orange corsée » ? Et ben … comment dire …. ? C’est plutôt une saveur chimique sans rapport aucun avec celle de l’orange, une « saveur » inconnue de la mémoire de mes neurones, rien, mais alors rien de comparable à de l’orange.
En résumé : pour le chocolat 2/20 et pour la saveur orange 0/20.

Mais alors, qu’y a-t-il dans ce « machin » ? Pour le savoir écarquillons les yeux car c’est écrit en tout petit :Cote-dor_orange_composition

Et là, on comprend mieux :
- Il n’y a que 60% de cacao, alors qu’un bon chocolat noir doit en contenir au moins 85%. Pourquoi n’ont-ils pas écrit ce pourcentage en gros au recto de l’emballage ? Mais pour leurrer le client avec la mention « fèves rares … », et ça a marché. Les fèves sont peut-être « bio » et « rares », mais le gout n’y est pas.
- Arômes naturels d’orange, là aussi on comprend; un arôme « naturel » est un arôme provenant de substances naturelles qui ne sont pas forcément celles du produit final, souvent transformées pour aboutir à une saveur proche (mais jamais identique) de celle du produit nommé. Bref, le produit initial n’est peut-être pas de l’orange mais est « naturel » (pas chimique .. bien que tout soit chimique; les êtres vivants sont constituées de molécules, chimiques … passons), il est ensuite transformé par des fermentations « naturelles » pour aboutir à un « machin » qui devrait avoir le gout de l’orange (ce qui n’est absolument pas le cas ici !). Nous sommes bien loin  de « extrait d’orange ».

« Cote d’or » nous avait habitué à des productions autrement meilleures; là c’est un échec total, une catastrophe gustative. Espérons que ce « bidule » soit rapidement retiré du commerce.

 

Mots-clefs :, , , ,

 
0

Notre « Pan Bagnat » encore massacré

Publié par admin le 22 mai 2019 dans Consommation, Futile-Inutile

Je crie « au secours » quand je vois ça qui ressemble à du vomi sur deux tranches de tomates; quel est le rapport avec notre « Pan Bagnat » ?

Les ingrédients de ce « truc » infâme sont les suivants :

Pour 2 Pan Bagnat Vegan :
1 boite de fruit du jacquier au naturel en morceaux
1 pot de mayonnaise nature
2 pains à Pan Bagnat (Attention, certains sont dorés à l’oeuf !)
1 tomate coupée en rondelles
2 grandes feuilles de salade verte
1/2 poivron coupé en lamelles
Olives coupées en rondelles
Sel Kala Namak (qui ajoutera un goût d’oeuf dur)

[ la "recette" (beurk) complète est ICI ]

- Le fruit du Jacquier, mais pourquoi donc ? Pourquoi utiliser un fruit exotique qui vient de loin, qui a donc un impact carbone très important ? Les végan ne sont alors pas du tout écologiques. Et il n’y a jamais eu cela dans le Pan Bagnat !
- De la mayonnaise nature ? Ah bon; la mayo n’est absolument pas un ingrédient normal du vrai Pan bagnat. Et de quelle mayo s’agit-il, car dans la véritable on utilise un œuf. Sans doute est-ce encore un ersatz fabriqué avec n’importe quoi et bourré de conservateurs, stabilisants, émulsifiants.
- Feuille de salade verte, eh non, il n’y a pas de salade verte dans le pan bagnat !
- Olives coupées ? N’importe quoi, il faut des olives noires entières, « de Nice ».
- Sel Kala Namak ? Encore un « truc » exotique à impact carbone élevé.
- et l’huile ? et le vinaigre ? et l’ail ? et les cébettes ? et les artichauts ? et les radis ? et les févettes en saison ? et le basilic ? Pourtant tout cela est végétal, non ?

Je ne comprendrai jamais ces « bouffeurs d’herbe » (alias végans) qui veulent consommer des produits ressemblant aux aliments classiques, mais uniquement confectionné avec des plantes. De plus ils ne respectent même pas les ingrédients originaux des recettes, fussent-ils végétaux.

Alors, si vous voulez vraiment vous régaler, confectionnez vous un VRAI PAN BAGNAT dont la recette officielle est celle-ci; et n’oubliez pas le thon et les anchois qui donnent un vrai bon gout. Oubliez le charlatanisme des végans !

Mots-clefs :, , , ,

 
-

Quand est-ce qu’ils mangent ? … ou pas ?

Publié par admin le 5 mai 2019 dans Consommation, Humeurs

Rat-mat-dent Si vous avez décrypté ce rébus, c’est que vous n’êtes pas un benêt.

La fantaisie annuelle va commencer, les « grands pontes » de cette religion vont se réunir et scruter le ciel pour déterminer non seulement le jour mais également l’heure à partir de laquelle les fidèles vont devoir se serrer la ceinture dans la journée. De plus, ils doutent de leurs observations pendant toute une nuit en tentant d’observer la Lune, car s’il y a des nuages c’est foutu. Comme le croissant de la nouvelle lune n’était pas visible samedi, le ramadan débutera lundi, selon le CFCM, qui a fait sienne l’observation lunaire privilégiée par une majorité de fidèles. Querelles de minarets stériles. Eh, oh, les gars … nous sommes au 21° siècle et non plus au moyen-âge, nous avons des ordinateurs qui savent calculer au « quart de poil près », et même parfois moins, tous les éphémérides. Bon, cette année cela devrait commencer le lundi 6 mai … à moins que le ciel ne soit couvert pendant une semaine … ou plus. C’est vraiment rester archaïque que de s’en remettre toujours à des traditions complètement dépassées.

Je ne m’étendrai pas sur la pratique absurde de jeûner le jour et ensuite de s’empiffrer la nuit : déséquilibre alimentaire très préjudiciable pour la santé. Le pire étant l’interdiction de boire.
Ces gens là feraient bien d’évoluer. Si « dans le temps », ces pratiques pouvaient éventuellement se justifier pour faire passer auprès de la populace le fait qu’il y avait des disettes, c’est maintenant vraiment arriéré, désuet, suranné, périmé, antique, dépassé que de continuer à les perpétuer sous le fallacieux prétexte de « tradition », pire de « tradition religieuse ». Rien n’est plus absurde que les traditions religieuses qui ne s’adaptent pas à l’évolution de la société. Après tout maintenant les chrétiens ne jeûnent plus pour le carême (sauf quelques irréductibles arriérés), ne mangent plus obligatoirement du poisson le vendredi (c’était Jésus qui l’avait imposé pour écouler les surplus de son copain Jean le pêcheur …).

Croissant-lune

Rester figé dans les traditions, c’est nier l’évolution.

Mots-clefs :, , , ,

Copyright © 2019 Bego.06. Theme signé Laptop Geek. Traduction WordPress tuto.